La banque d'un monde qui change
7 min

Quand les enfants grandissent…

Apprendre à marcher, à parler, à compter… Votre enfant grandit et gagne en autonomie tous les jours, également sur le plan financier. Comment l’accompagner sur le chemin de l’indépendance financière ? À partir de quand faut-il lui donner de l’argent de poche et comment épargner pour son enfant ? Nous vous aidons à trouver les solutions.

Découvrir l’épargne, compter ses premières pièces, sortir pour la première fois avec ses amis, s’acheter de nouvelles baskets… Les enfants grandissent et gagnent en autonomie tous les jours, également sur le plan financier. À partir d’un certain âge, il convient de les confronter à la notion d’argent et de leur apprendre à gérer un budget. Ils peuvent même recevoir de l’argent de poche ou un petit billet à l’occasion d’une fête ou contre un service rendu. À ce moment, la tirelire ne suffit plus et la question du compte jeunes se pose. Mais à partir de quel âge ouvrir un compte pour son enfant ? Quand commencer à épargner pour lui ? Et quels sont les meilleurs conseils en matière d’argent de poche ? Vous pouvez compter sur nous pour vous aider à accompagner votre enfant vers l’indépendance financière.

Épargner pour son enfant Les solutions qui s’offrent à vous

Le compte d’épargne

Un compte d’épargne peut se justifier, même pour les tout-petits. Vous pouvez d’ailleurs en ouvrir un jusqu’à 3 mois avant la naissance de votre bébé. Malgré les taux bas, cette solution représente toujours une valeur sûre pour de nombreux parents. En effet, il s’agit d’un moyen efficace de mettre de l’argent de côté pour ses enfants, dès le début, et de leur en faire profiter à la majorité.

Notez bien que si vous ouvrez un compte au nom de l’enfant, cet argent deviendra sa propriété. Vous ne pourrez ni retirer de l’argent (sauf si c’est pour l’utiliser dans son intérêt) ni le transférer sur votre propre compte. Par ailleurs, l’enfant pourra en jouir dès ses 18 ans, peu importe s’il est prêt ou non à gérer une telle somme.

À vous de voir donc si vous préférez ouvrir un compte d’épargne au nom de l’enfant ou un compte distinct à votre nom sur lequel vous placez l’épargne pour votre enfant et pour lequel vous pourrez déterminer les conditions d’accès.

Les formules d’épargne

Vous cherchez une alternative plus intéressante au compte d’épargne ? Sachez que de nombreuses banques proposent des plans d’épargne, sous la forme d’assurances-vie (branche 21 et branche 23), qui vous permettent de mettre de côté pour votre enfant tout en profitant d’un rendement potentiellement supérieur et en gardant la propriété du contrat. Vous décidez si et quand vous le donnez. Le contrat peut se souscrire pour une durée fixe ou indéterminée. Sachez toutefois que ce type de formules peut s’accompagner de taxes (si rachat dans les 8 ans qui suivent la souscription) ou de certains frais, comme les frais d’entrée et de gestion.

Une autre formule d’épargne qui peut vous être proposée par votre conseiller consiste à ouvrir un compte-titre à votre nom et à le transmettre par donation à l'enfant au moment choisi. L’avantage ? Vous déterminez les montants investis et la fréquence, et vous décidez du moment où vous souhaitez le transmettre à votre enfant. Vous gardez la pleine propriété des placements et pouvez utiliser l’argent en cas de pépin. Par contre, si le rendement peut être plus élevé, le risque l’est lui aussi. Autre désavantage : des droits de donation sont dus au moment du transfert.

Donner de l’argent de poche Les réponses à vos questions

À partir de quel âge donner de l’argent de poche ?

Il n’y a pas de règle prédéfinie. Chaque enfant est différent. Généralement, les premières questions d’argent se posent lorsqu’il se rend compte de sa valeur. Dès l’école primaire, les enfants apprennent à compter et réalisent le pouvoir d’échange d’une pièce ou d’un billet. C’est pourquoi beaucoup de parents commencent à donner de l’argent de poche dès 6 ans.

Quel montant donner ?

Les montants varient sensiblement d’une famille à l’autre, allant de 0 € à pas moins de 300 € par mois. En général, les montants augmentent avec l’âge. Dès 18 ans, on remarque une hausse significative. Cela concorde avec le moment où les enfants entament leurs études supérieures et où une majorité de parents optent pour une « contribution alimentaire » destinée à couvrir les dépenses liées à la nourriture, au kot, au matériel scolaire, etc.

À quelle fréquence ?

Chaque semaine ou tous les mois ? Encore une fois, tout dépend ! En général, les parents commencent à suivre un rythme hebdomadaire avant de passer à un paiement mensuel. Quelle que soit la fréquence, il est important de toujours donner l’argent de poche au même moment, afin que l’enfant sache précisément quand et combien il reçoit pour une période définie et qu’il puisse ainsi gérer ses dépenses en conséquence. S’il n’a plus rien avant le prochain versement, discutez des raisons pour lesquelles il a dépensé trop vite et ce qu’il peut faire pour éviter cela à l’avenir. Vous fixez ainsi des limites, tout en lui apprenant à gérer son budget.

Pour quelles dépenses ?

Certains parents ne fixent aucune règle et laissent leur enfant dépenser ce qu’il veut, tout en contrôlant. D’autres précisent les frais qu’ils prennent en charge et ceux que l’enfant doit assumer. Ils interviennent ainsi sur la quasi-totalité des dépenses, sauf pour les vêtements et les sorties. Impliquer petit à petit l’enfant dans des dépenses de base, comme l’habillement ou les frais de GSM par exemple, permet de le conscientiser progressivement sur le coût de la vie et les dépenses vitales auxquelles il sera confronté à l’âge adulte.

La règle d’or de l’argent de poche

Pour résumer, il est important de garder à l’esprit que l’argent de poche est une question personnelle. Il n’y a pas de moyenne idéale. Tout dépend de la situation de la famille et, après tout, les parents sont les mieux placés pour savoir quand donner de l’argent de poche à leur enfant, quelle somme ils peuvent se permettre de donner et quel montant leur enfant est capable de gérer. Soyez fidèles à vous-mêmes et donnez ce que vous jugez correct en fonction des dépenses du ménage et des besoins de l’enfant. Donnez-lui suffisamment pour acheter les choses qu’il doit payer avec son argent de poche, mais pas trop pour qu’il apprenne à faire des choix et à mettre de côté.

Ouvrir un compte de paiement pour jeunes Ses débuts avec la banque

Quand la tirelire ne suffit plus

Une étude du Gezinsbond (pendant flamand de la Ligue des familles) a révélé que 6 jeunes de plus de 12 ans sur 10 touchaient leur argent de poche sur un compte en banque. Pas étonnant quand on sait qu’aujourd’hui, les paiements se font majoritairement par carte bancaire. Une chose est sûre, quand votre enfant commence à avoir une petite réserve, constituée via l’argent de poche ou un salaire d’étudiant, la tirelire ne suffit plus et c’est alors le moment de passer à un compte de paiement.

Les avantages d’un compte jeunes

De nombreuses banques proposent des formules jeunes gratuites que vous pouvez souscrire dès la naissance de votre enfant. Elles constituent un excellent point de départ pour apprendre à votre enfant à gérer un compte bancaire et à contrôler son budget. Ces formules peuvent comprendre un compte de paiement, une carte de débit, un compte d’épargne et un accès à la banque en ligne et mobile (disponible à partir d’un certain âge). Paiements, virements, retraits, extraits de compte… Votre enfant se familiarise avec les opérations bancaires qui feront partie de son quotidien d’adulte. Quant à vous, vous gardez toujours un œil sur ce qu’il fait.

Comment contrôler ses dépenses ?

Les comptes jeunes comportent plusieurs sécurités pour les parents. De l’aperçu du compte sur leur propre banque en ligne et mobile aux limites de paiements adaptables, de nombreuses fonctionnalités offrent aux parents une vision et un contrôle sur le compte de leurs enfants. Vous bénéficiez ainsi d’une tranquillité d’esprit pendant que votre enfant, lui, apprend à gérer son budget.

Accompagnez votre enfant vers l’indépendance financière !

Découvrez les solutions pour jeunes et apprenez
à votre enfant à gérer un budget.