La banque d'un monde qui change
4 min

Nouveaux projets, nouveaux crédits

Une nouvelle maison, une seconde résidence, un nouveau projet à réaliser ?

Evaluer vos envies

Vendre pour mieux acheter La solution, le crédit pont ?

Besoin de plus d’espace ?

Tout évolue. Depuis l’arrivée de vos enfants, votre situation familiale a changé. Voilà que vous décidez d’acheter un bien plus grand et de vous séparer de votre habitation actuelle pour en recueillir le produit de la vente. Afin de faire le pont entre l’achat ou la construction de votre nouvelle habitation et la vente de l’ancienne, vous avez peut-être intérêt à souscrire un crédit temporaire, appelé « crédit de soudure » ou « crédit pont ». Dès la vente de votre bien, vous remboursez alors votre crédit.

Comment fonctionne le crédit de soudure ?

Votre conseiller bancaire estime le montant que vous pouvez emprunter sur la base du produit escompté de la vente de votre propriété actuelle. Le crédit de soudure doit s’élever au minimum à 12 500 euros. Pendant la durée du crédit, vous ne payez que des intérêts fixes. Vous ne rembourserez le crédit de soudure proprement dit qu’à la date de la vente de votre propriété ou au plus tard douze mois après la souscription du crédit.

Je voulais vendre ma maison pour en acheter une nouvelle, plus grande. Grâce au crédit de soudure, tout s’est déroulé sans le moindre problème.

Investir dans la brique Une seconde résidence ?

Une seconde résidence ou un complément de pension ?

Votre premier crédit hypothécaire est quasiment remboursé. Ou votre situation financière a évolué et vous disposez de fonds supplémentaires à investir. Dans ce cas, une seconde résidence peut être une solution intéressante, soit comme investissement soit pour y vivre.

Nouvel emprunt de votre capital remboursé

Vous bénéficiez encore d’un autre avantage à l’achat d’une seconde résidence ou à la réalisation de travaux de rénovation dans votre habitation actuelle. Si vous avez déjà conclu un crédit hypothécaire sur mesure, vous pouvez réemprunter le capital que vous avez déjà remboursé. Avec le consentement de la banque, cela peut même atteindre 120 % du capital. Pour en bénéficier, vous ne devez pas souscrire de nouvelle hypothèque, ni payer d’autres frais hypothécaires ou notariaux.

Nouveaux projets, nouveaux crédits

Une nouvelle maison, une seconde résidence… Un nouveau projet à réaliser.